Aides aux étudiants CCLO

La communauté des communes de Lacq/Orthez attribue des aides aux étudiants (selon ressources) pour aider au financement des études supérieures et des stages. Pour plus de renseignements :

Attention , dépôts des demandes d'aide avant le 31 mars.

Vigipirate 2016

Un nouveau plan Vigipirate, modifié à la suite des attentats qui ont frappé la France depuis janvier 2015, est entré en vigueur le 1er décembre 2016.

Vous trouverez ci-dessous le courrier du préfet indiquant les principales nouveautés de ce plan ainsi que l'annexe 2 où il fait état du rôle de la population dans la prévention par le signalement.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (annexe 2.pdf)annexe 2.pdf[ ]128 Ko
Télécharger ce fichier (Vigipirate- courrier maires 07 12 16.pdf)Vigipirate- courrier maires 07 12 16.pdf[ ]685 Ko

Ça pousse et alors !


Depuis le 1er janvier 2017, les utilisateurs professionnels (collectivités et entreprises) ont interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires sur la voirie et les espaces verts accessibles et ouverts au public*.

 L’application de cette loi** implique une nouvelle organisation et l’instauration de nouvelles pratiques chez les agents de la communauté de communes en charge de l’entretien de l’espace public.

 Pour sa mise en œuvre, l’élaboration d’un plan de désherbage intercommunal est nécessaire. Réalisé par le bureau d’études SCE Aménagement et Environnement, il permet aux élus de repenser leurs objectifs d’entretien sur les bases d’un diagnostic complet : pratiques actuelles, moyens humains et techniques. Une fois cet état des lieux réalisé, les élus définiront de nouveaux objectifs d’entretien qui décideront des pratiques alternatives à mettre en œuvre pour les atteindre.

En fonction des lieux et de leurs usages, des dispositifs de prévention de la pousse ou d’entretien de l’herbe seront utilisés.

 Les modifications de votre environnement seront visibles à partir du second trimestre 2017. Un peu plus d’herbe et/ou un peu plus haute, ici et là ? Il ne s’agira pas d’un abandon de ces espaces. Il est en effet coutumier d’entendre qu’une « mauvaise herbe fait sale »  mais ne peut-on concevoir un environnement sans produits phytosanitaires, plus « propre » et plus « sain », moins dangereux pour nos enfants ? C’est la notion même de propreté qui doit être réinterrogée ici.

Avec la mise en place du plan de désherbage, l’herbe sera désormais plus présente sur le territoire et il faudra l’accepter.

D’autant qu’à partir du 1er janvier 2019, ce sont les jardiniers amateurs (les particuliers donc) qui seront concernés par la loi « zéro-phyto ».

Aussi, mieux vaut s’impliquer, dès aujourd’hui, dans la démarche. Plusieurs solutions simples existent déjà : balayer devant chez soi, pratiquer un désherbage manuel ou à l’eau chaude sans produits chimiques, fleurir son pied de mur, pailler ses massifs et son potager, etc.

 *Hors cimetières et terrains de sport.

** Loi Labbé de février 2014, modifiée par la Loi de 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Plans particuliers d'intervention

Une consultation du public sur les plans particuliers d'intervention du Bassin de Lacq de la plate-forme Chem'Pôle 64 et de la plate-forme de Pardies se déroulera en mairie du 9 mai au 9 juin 2016.

 

 

Best World Bookamker williamhill.com reviewwbetting.co.uk